Interview Stampa Paese

“ÉCONOMIE : La Stratégie digitale des commerçants”

— LISA BETTINI / STAMPA PAESE

Le confinement. Voilà quelque chose auquel on ne s’attendait pas du tout.
En quelques semaines, notre quotidien a été bousculé nous posant de réelles questions sur notre façon de fonctionner et surtout sur notre manière de consommer.

Si durant les premiers jours, nous avons pris du recul sur cette situation inédite qui rendait tout acte d’achat complètement secondaire – face à une maladie qui se moquait bien de savoir quelle était la marque de notre sweatshirt – ;

Les jours de quarantaine se sont accumulés et l’envie de retrousser les manches (de ce même sweatshirt) s’est montré de plus en plus fort !

C’est décidé : ensemble nous construirons un monde meilleur  !

Une fois le moral retrouvé, quoi de plus significatif dans cet élan d’entrain, que de vouloir affronter cette crise économique qui s’abat sur nous ?

Nos métiers ont souffert et ce n’est pas les commerçants qui pourront dire le contraire, condamnés depuis le début à fermer leurs portes aux nez (aux masques) de leurs clients. 

S’ils ne savaient quand ils pourraient rouvrir, ils savent aujourd’hui qu’ils devront rouvrir « différemment ».

Au début, le rideau fermé est resté scellé. Puis, petit à petit toutes sortes d’astuces palliatives ont été mises en place comme le Drive « Commandez, nous vous livrons ! ».

Logiquement, les commerçants se sont mis à vendre en ligne, merveilleuse vitrine ouverte à tout le monde, tentant d’amener un petit peu de printemps à des gardes robes, très bien rangées durant ce confinement certes, mais vides de nouveautés vestimentaires.

Derrière un achat en un clic, qui pourrait nous mettre « du baume au cœur », c’est de la survie des commerçants dont il est question ici. 

Un espoir digital … mais qui fait toute la différence !

Pensez-vous que le confinement a changé notre manière de consommer irrémédiablement ?

C’est difficile à dire… Plus qu’irrémédiable, c’est peut-être l’aspect durable d’un possible changement qui m’intéresse, mais l’humain reste l’humain… Tout récemment, une information m’a particulièrement interpellé, elle concernait un embouteillage monstre et 3 heures d’une queue occasionnée par la réouverture d’un Mac Do… Dans le même temps, une prise de conscience collective semble s’affirmer. Bien sûr, c’est sans doute facile pour tous ceux qui, comme moi, ont la chance de faire partie des confinés privilégiés : non touchés par la maladie, dans une maison avec une famille aimante… Dans cette épreuve, j’ai, comme les autres, ré-apprivoisé la notion de temps, redécouvert le plaisir de cuisiner de bons produits livrés par des producteurs locaux extrêmement réactifs, passé du temps avec ma fille, retrouvé l’esprit de solidarité et des personnes formidables qui spontanément, se sont mises au service des autres… L’humanité dans ce qu’elle a de meilleur.

Le bouleversement que le Covid-19 a imposé à la quasi-totalité de la planète, arrive à un moment clé de notre histoire en démontrant clairement toutes les failles de notre système économique. En incurable optimiste, je veux croire que toute cette humanité que nous avons retrouvée nous conduira demain à privilégier plus de proximité, plus de responsabilité, plus de qualité, moins de pesticides, moins de profits XXL… pour une consommation régulée et respectueuse de notre environnement. La valorisation des petits producteurs, des artisans VersuS l’industrialisation globale…


Intégralité de l’article à retrouver ici :

Merci à Lisa Bettini pour son article

#stampapaese #corse

89814831 2565387723736794 4272538061952253952 n
Article écris par Tamara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi

LIVRAISON GRATUITE
LIVRAISON GRATUITE
À partir de 400€ (en France Métropolitaine)
carte cadeau
CARTE CADEAU DONA FERENTES
À partir de 50€
shopping personnalisé
SHOPPING PERSONNALISÉ
Avec prise de rendez-vous
PAIEMENT SÉCURISÉ
PAIEMENT SÉCURISÉ
CB - Visa - Mastercard
heart user cart magnifier cross chevron-down